FAQ

Carrières

Le pot

Pourquoi nous choisir ?

Logo officiel de So Éthic

Nous écrire

contact@soethic.com

Nous appeler

05 17 03 96 00

blog éthic

La Permaculture à la portée de tous les jardins.

Avoir un sol vivant, c’est la première étape !

pot So Éthic


Précédemment, je vous disais que, afin de favoriser la vie du sol (vers de terre, micro-organismes, matière organique), il est recommandé de nourrir le sol en introduisant des couches superposées de matières brunes (carbone) et de matières vertes (azote) et de les laisser se décomposer pendant plusieurs mois. Cela s’appelle des lasagnes.

Le but est de recréer un écosystème proche de ce que fait la nature toute seule. Pour vous aider à intégrer ce concept, il y a quelques principes très simples qui, quand on y réfléchit, relèvent juste du bon sens.

« Bien que les problèmes du monde sont de plus en plus complexes, les solutions restent d’une simplicité embarrassante. »

Bill MOLLISON

En ce mois de janvier, il est temps de commencer à préparer votre potager qui prendra vie dans quelques mois et de mettre toutes les chances de votre côté pour le réussir. Voici donc ce que j’applique pour mon sol afin de respecter simplement les règles de la Permaculture :

Ne plus travailler le sol en le retournant : on pense qu’il faut le retourner pour l’aérer et le décompacter, mais en faisant cela on bouleverse totalement l’équilibre du sol ! Les micro-organismes qui vivent à la surface se retrouvent enterrés, et ceux qui ont une vie plus profonde se retrouvent à l’extérieur. Soit ils meurent, soit ils ne peuvent plus avoir leur véritable utilité. Le seul outil “autorisé” est la grelinette. J’en possède une mais je ne l’utilise que rarement. A l’automne dernier, j’ai dû l’utiliser pour décompacter un peu le sol et pouvoir semer de la roquette.

pot So Éthic

Nourrir le sol avec ce qui le nourrit naturellement (le carbone et l’azote). De plus, en se décomposant, les lasagnes vont décompacter le sol.

Couvrir le sol afin de le protéger du lessivage des pluies, de l’évaporation de l’eau et de la prolifération des herbes spontanées.

Éviter au maximum de marcher sur le sol pour ne pas le tasser et détruire la vie qui s’y trouve. Parfois ce n’est pas si simple… j’ai donc mis à ma disposition dans le potager des petites planches sur lesquelles je marche quand je ne peux pas faire autrement.

Les lasagnes sont en réalité très faciles à mettre en place, il suffit juste de s’organiser un peu …


Que vous ayez déjà un bout de terre cultivée ou non, le principe simplifié est le suivant :

1ère étape : vous délimitez l’espace qui va devenir votre terrain de jeux

carré potager

Chez moi, mon potager est organisé en carrés avec des allées. Mais ça peut être aussi le long d’un mur, sur une bande au milieu du jardin, dans des bacs sur une terrasse ou un balcon. Le but est d’accéder facilement aux plantations sans avoir à marcher sur la terre.

2ème étape : Vous allez commencer vos lasagnes, soit sur votre potager déjà existant, soit directement sur le bout d’herbe que vous avez délimité.

On commence par une première couche de brun (le carbone). Vous allez donc couvrir le sol de cartons. Attention pas n’importe lesquels, ils ne doivent avoir ni colle ni encre ! Pour ma part, j’ai retenu plusieurs possibilités : les cartons d’oeufs non teintés, les rouleaux de papier toilette, les protections de palettes (où sont entreposées les bouteilles dans certaines grandes surfaces).

Une deuxième couche de vert (l’azote), c’est-à-dire toutes les feuilles ou l’herbe, fraîchement coupées.

Puis on recommence avec une couche de brun, cette fois-ci des branches broyées ou des feuilles mortes et on ajoute à nouveau une couche de vert.

On recouvre de compost, naturellement riche en vers de terre et en micro-organismes et pour finir on paille.
Chaque couche doit être copieusement arrosée, doit idéalement avoir une épaisseur entre 10 et 20 cm et peut être multipliée. Ce qui est compliqué dans cette histoire c’est justement de trouver localement les différentes matières organiques. Donc finalement on fait avec ce que l’on a ! L’important est de garder à l’esprit cette notion d’économie circulaire, si chère à la Permaculture.


3ème étape : on ne fait plus rien !

Les lasagnes vont mettre plusieurs mois à se décomposer, les micro-organismes vont se développer… Les vers vont aérer la terre et la nourrir de leurs excréments ; Les champignons vont favoriser la création de l’humus (par la décomposition de la lignine présente dans le bois et la paille) ; de plus, ils vont stocker l’eau pour pouvoir la redistribuer plus tard aux plantes ; La terre va s’enrichir et devenir vivante.


Je vous assure que le résultat est incroyable ! C’est une économie d’efforts physiques (la terre est tellement meuble que vous pouvez oublier vos bêches… votre dos vous dira merci !) et c’est la garantie d’un sol nutritif pour vos cultures. Les lasagnes se font en principe à l’automne, en raison surtout de la disponibilité des matières organiques. Mais dans la pratique elles peuvent être installées à tout moment ; il faut juste prévoir le temps de leur décomposition (5 à 6 mois) avant de les utiliser. En ce début d’année, il est encore temps de faire des lasagnes dans votre jardin.

Une petite pour commencer un potager cet été ? Même 1m2, histoire de vous rendre compte de la différence…

Bon jardinage, et surtout faites vous plaisir !

Une réponse

  1. Merci beaucoup pour ces connaissances, il est aisé de vous lire et de vous comprendre. Pour une débutante comme moi, votre article me permet de comprendre les tenants et aboutissants ainsi que les enjeux de la permaculture. J’ai hâte de lire votre prochain article !
    A bientôt,
    PS : je trouve dommage que votre article ne soit pas signé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Les derniers articles

QU’EST CE QUE L’AGRICULTURE RAISONNÉE ?

RÉDACTEUR : Alexandra Dupressoir L’agriculture raisonnée est un mode de production agricole dont la démarche est différente de l’agriculture conventionnelle et de l’agriculture biologique. Elle

La Permaculture, qu’est-ce c’est ?

“La permaculture est un concept systémique et global qui vise à créer des écosystèmes respectant la biodiversité. La fleur de la permaculture, David Holmgren, 2002.

Newsletter

Vous souhaitez être informé des dernières astuces SO ÉTHIC, abonnez-vous à notre newsletter ! Nous vous écrirons régulièrement ✍